Notre territoire est en proie à une urbanisation galopante ! 

Nous l’avons constaté notamment ces deux dernières années 2018/2019.                                                              La multiplication des constructions tous azimuts sur la commune de Montauroux, championne et en tête dans le pays de Fayence, avec 141 permis de construire validés en 2018 et autant sinon plus en 2019 !

A titre comparatif :

·         15 / Mons

·         23 / Seillans

·         48 / Tourrettes

·         69 / Callian

·         76 / Fayence

Notre position forte, entre protection de la nature, protection des biens et des personnes, nous impose un devoir d’action rapide et d’indignation pour faire stopper en urgence tout projet grandiose qui détruirait un bel espace forestier encore vierge et préservé aux portes de notre village.

Ce programme immobilier de 104 logements mixtes dont 53 logements sociaux, sur une parcelle boisée en friche d’1,8 ha entre la RD 562 la Barrière et un espace vert protégé … s’appelle Kaufmann et Broad … sans bruit ni trompette mais déjà validé par le Maire sortant !

La plaine de Montauroux n’a-t-elle pas été suffisamment défigurée ces dernières décennies ? Pourquoi le Maire, s’empresse-t-il, dans la précipitation, de faire passer un tel projet sans aucune concertation populaire et sans tenir compte de l’avis de la minorité au conseil municipal.

Gardez-vous de toute couleur politique, c’est Montauroux que nous voulons défendre avec vaillance. Protéger nos concitoyens d’aménagement démesurés, engageant la sécurité de nos habitants.

Certes nous avons des ambitions urbaines et sociales pour notre commune en prenant soin du volet environnemental en concordance dans tous les projets que le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) rendra possible pour un développement harmonisé de notre territoire. Préservant ainsi notre qualité de vie, l’attractivité et la santé humaine.

Respecter cet environnement dans lequel nous avons tant de plaisir à vivre, car ce bien vivre passe nécessairement par l’attention portée aux autres en conjuguant tous ces facteurs éminemment complémentaires.

Les espaces verts, qu’ils soient naturels, de loisirs, forestiers, agricoles, d’élevage lié au pastoralisme doivent faire l’objet d’une bienveillance particulière des élus, en adéquation avec le label station verte de vacances obtenu par la commune sous le précèdent mandat couvrant la période de 2008 à 2014. Tombé en désuétude sans aucun suivi ni avancement depuis cette date … Rappelons que le Tourisme dans le pays de Fayence génère des retombées économiques importantes, en deuxième position après le BTP.

Réhabilitation du parcours santé abandonné dans son entretien depuis plusieurs années au quartier du « défens » près de l’ancien stade.

Poursuite de l’aménagement du parc Maïa, laissé en déshérence par le Maire sortant. Poumon vert de la commune, trait d’union entre la commune de Callian et la nôtre. Ce magnifique espace, havre de paix préservé, réserve naturelle de faune et de flore, permettrait entre autres aménagements, de créer des parcours pédagogiques pour nos enfants des écoles et collège

1 Comment

  • Je partage entièrement votre approche pour une nouvelle et meilleure gestion de notre commune.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :